Cendrillon

Représentations

Vendredi 20 janvier | 20h30
BRUNOY

Informations

  • TARIFS :
    Plein 35€ / Agglo 30€
    -12 ans : Plein 21€ / Agglo 17€
  • DURÉE :
    2h45 entracte compris
Réserver en ligne

Partager


Cendrillon

Vendredi 20 janvier | 20h30


Grand Ballet de Kiev


Le Grand Ballet de Kiev nous offre une somptueuse production dans la pure tradition du ballet classique et nous transporte dans l’univers merveilleux de ce conte de fées qui a bercé notre enfance.
Il était une fois… Cendrillon. Dans cette interprétation du conte de Charles Perrault, une jeune fille se fait malmener par le méprisable trio composé de sa belle-mère et ses demi-sœurs. Très vite la fée-marraine, telle une vision onirique, fait son apparition et consent à Cendrillon d’assister au grand bal du printemps vêtue de ses plus beaux atours. Elle y tombera follement amoureuse d’un charmant prince, y laissant même derrière elle un soulier de verre dans l’émoi de son départ précipité. Ledit prince sillonnera mers et mondes à la recherche du pied appartenant à cette mystérieuse chaussure. Naturellement, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.
Emblématique du répertoire classique, ce ballet en trois actes, sur l’envoûtante musique de Prokofiev, garde tout son pouvoir d’enchantement. Il fait merveille avec les brillants solistes et le superbe corps de ballet du célèbre Grand Ballet de Kiev. Un régal pour les yeux et le cœur, du bonbon pour les petits comme pour les grands. Si la danse est sans doute l’art le plus raffiné, il est cependant tout à fait accessible pour le grand public de l’aborder grâce à la splendide musique de Prokofiev et ce ballet merveilleux qui séduira les plus néophytes.

 

Atelier Danse Classique en Famille
Mercredi 18 janvier à 10h / à Brunoy
Inscriptions dès 15 jours avant la date : 01 69 48 23 24 / actionculturelle@theatres-yerres.fr

 
Un spectacle NP Spectacles

Distribution

Avec 40 artistes du Grand Ballet de Kiev

Direction : Alexandre Stoyanov
Chorégraphie : Marius Petipa
Etoiles : Alexandre Stoyanov et Kateryna Kukhar